À propos de la ferme

7 maladies les plus courantes de la tomate en serre

Pin
Send
Share
Send
Send


La culture de tomates en serre permet de protéger les plantes du gel, du dessèchement du sol et des conditions météorologiques défavorables. Cependant, les maladies peuvent dépasser les tomates en serre et, en cas de violation de la température ou d'arrosage, au contraire, elles provoquent la reproduction de micro-organismes et de ravageurs nuisibles.

Les principales maladies des tomates en serre et les moyens de les traiter

Pourquoi des maladies peuvent-elles survenir dans la serre et comment traiter les plantules afin que les feuilles ne se courbent pas? Les spores peuvent facilement tolérer l'hiver dans les débris végétaux ou directement dans le sol. La maladie peut également se développer à la suite de l’utilisation de semences non testées et déjà plantées. Les insectes contribuent également à la propagation de la maladie.

Le danger menace les jeunes pousses de tomates à chaque stade de croissance et, dans le cas des tomates, la situation est compliquée par le début rapide de la période de floraison, lorsque l'utilisation de produits chimiques n'est plus recommandée. Il est interdit de rester les bras croisés. Après avoir planté des plants dans une serre en polycarbonate, il est nécessaire de planifier des mesures préventives à l'aide des méthodes traditionnelles. Parmi les outils les plus célèbres et les plus simples:

  • cendre de bois;
  • farine de dolomite;
  • chaux vive écrasée

Pour prévenir les maladies, adaptez les produits habituels de chaque cuisine:

  • lait (contre le phytophthora);
  • l'ail (des infections fongiques);
  • sel (de phytophthora);
  • pelure d'oignon (de champignon et phytophtora).
Lors du choix des variétés de tomates, il convient de préférer les plantes résistantes aux maladies fongiques.

Pourquoi les feuilles ou le mildiou tomate curling?

La maladie la plus commune de la tomate causée par le développement de champignons. Les spores fongiques se réveillent lorsque l'humidité est élevée. Si une bonne circulation d'air est disponible en pleine terre, il est très difficile d'éviter l'humidité dans la serre et un environnement pathologique est créé. En outre, la différence de température, qui est typique du printemps, est un facteur concomitant de la maladie lorsque la différence entre les indicateurs jour et nuit dépasse 10-15 degrés.

Symptômes de la maladie:

  • taches brunes et brunes sur les feuilles;
  • fruits colorés;
  • sécher et tordre le feuillage.

À titre préventif, il convient d’équiper la serre d’un système d’irrigation goutte à goutte. Vous pouvez faire l'invention la plus simple des bouteilles en plastique. En coupant leurs fonds, vous devez définir la capacité du cou dans le sol près de la zone racinaire (dans le sens des racines). En effectuant l'irrigation de cette manière, l'évaporation de l'humidité est pratiquement éliminée, ce qui permet de maintenir plus facilement le niveau d'humidité au niveau souhaité.

La pulvérisation hebdomadaire des lits de lactosérum empêche également le développement de champignons, l’acide lactique ayant un effet dissuasif.

Outre les méthodes traditionnelles, des préparations spéciales sont utilisées:

  • Barrière;
  • Phytosporine;
  • Barrière

Tache brune

Maladie caractéristique des plantes de serre. Vous pouvez le reconnaître aux taches rondes jaunes, qui se forment d’abord sur les feuilles inférieures des tomates. Sur le revers du feuillage atteint se trouve une plaque brun veloutée (spores de champignons).

Un peu plus tard, les verts sèchent et se recourbent, puis la plante se dessèche au bout de quelque temps. Souvent, la maladie se manifeste pendant la floraison et la fructification. Avec une humidité élevée allant jusqu'à 95% et une tache brun clair faible se produit de manière très intensive. Si des symptômes primaires sont détectés, il est recommandé de traiter immédiatement les plantes avec une préparation de Bordeaux ou des préparations barrière, barrière.

Mosaïque

Maladie virale dont le danger est l’absence de traitement. Il est donc important de porter une attention particulière à la prévention. La plante infectée se reconnaît simplement à la couleur de la mosaïque, les feuilles sont couvertes de taches vert clair et vert foncé, qui augmentent rapidement et se fondent dans de grandes îles. Lors de l'identification des premiers signes, il est recommandé de retirer le buisson et de le jeter. Il est souhaitable de décontaminer le site d'atterrissage avec une solution spéciale.

La cause de la maladie réside souvent dans l'utilisation de semences infectées ou la plantation de jeunes plants sur un sol contaminé.

Fruits qui craquent

Des fissures sur les fruits des tomates se forment souvent à la suite de violations du régime d'irrigation. Mais ce n'est pas la seule raison. Une consommation excessive d’engrais azotés et l’utilisation de polluants comme stimulants peuvent provoquer des fissures. Avant d'utiliser des préparations pour le jardin, il est nécessaire d'étudier attentivement les instructions et de ne pas enfreindre la posologie recommandée du produit.

Plaque blanche ou comment traiter contre la pourriture?

Tomates cultivées en serre, sujettes à la pourriture. La maladie est de plusieurs types, qui diffèrent tout d'abord dans la zone touchée par la plante.

  • La pourriture des racines se développe principalement en raison d’une mauvaise préparation du sol dans la serre. Cela peut être un excès de fumier faiblement décomposé, un sol trop humide, un drainage insuffisant ou son absence.
  • La pourriture du vertex se caractérise par des taches caractéristiques sur le fruit (la maladie n’affecte pas les fanes). Cela provoque la formation de déformations et de taches sur les tomates, ce qui constitue une violation des techniques agricoles (arrosage inadéquat, surdose d'engrais azotés, etc.).
  • La pourriture grise est caractérisée par des taches brunes mouillées sur la tige et le feuillage. Le girofle gris cendré indique une sporulation. La maladie se développe à la suite d'une mauvaise ventilation de la serre et d'un taux d'humidité élevé.
  • La pourriture brune affecte les zones proches de la tige et des fruits. Sur la surface de la tomate, on peut voir une petite tache, mais presque tout le noyau est pourri. Le fumier frais est considéré comme le principal responsable de la maladie. Il n'est donc pas recommandé comme engrais pour la serre.

A titre préventif, il convient de pulvériser régulièrement les lits avec de l'infusion d'ail et de les saupoudrer de cendre de bois.

Moisissure

Détecter les premiers signes de la maladie le plus souvent possible pendant la période de floraison. Des taches vert clair apparaissent sur le dessus de la feuille et deviennent blanc jaunâtre. Les feuilles touchées jaunissent au début, se dessèchent, se coagulent puis meurent.

Moisissure

Mesures de contrôle:

  • désinfection en serre;
  • remplacement du sol (enlever la couche d'au moins 30 cm);
  • ajustement de l'humidité de l'air dans la serre par une ventilation régulière;
  • vinaigrette aux graines;
  • pulvériser le lit lorsque les premiers signes sont détectés avec une suspension de zineb ou d’autres préparations.

Macroscopique

Les taches sèches sont facilement identifiables par des taches brunes allongées sur les feuilles, la tige, les boutures, la tige. Les fruits sont couverts de taches brunes déprimées. Le principal provocateur de la maladie est une humidité élevée et une mauvaise ventilation. À basse température, l'intensité du développement de la macrosporose augmente.

Si des zones touchées sont identifiées, il est recommandé de les retirer de l’usine et de les éliminer.
Macroscoporose de la tomate

Si une grande partie du buisson est couverte de taches, il n’a aucun sens de le sauver. Plus les spores de champignons sont éliminées rapidement, moins la propagation de l'infection fongique aux plantes en bonne santé est probable.

Parmi les médicaments utilisent efficacement le mélange bordelais.

Prévention des maladies de la tomate en serre

De nombreux jardiniers inexpérimentés s'inquiètent de la question de savoir quelles mesures devrait-on prendre pour empêcher les maladies de toucher les tomates? Une base de protection efficace est construite sur la prévention, qui comprend:

  • respect des règles de rotation des cultures (il est impossible de planter une seule culture au même endroit chaque année, les prédécesseurs sont également sélectionnés avec soin)
  • zone de creusement en automne (de préférence avant le gel, afin que les larves et les spores soient gelées);
  • nettoyage soigné du jardin à la fin de la saison (les résidus de plantes deviennent un refuge hivernal pour les microorganismes nuisibles);
  • désinfection du sol avant la plantation;
  • désinfection des surfaces des serres en fin de saison et au printemps;
  • remplacement de la couche de sol (effectué périodiquement pour mettre à jour le sol ou après des maladies);
  • traitement de plantes avec des préparations d'origine biologique (Bayleton, Aktellik, Farmaid-3, etc.).
Désinfection des sols en serre
L'utilisation en tant que graine de semences éprouvées est tout aussi importante. Dans le cas contraire, la procédure de désinfection est indispensable.

En raison de la culture en serre, la récolte peut commencer plusieurs semaines plus tôt que lors de la culture de tomates en pleine terre. Il n’ya aucune difficulté technologique, il vous suffit de respecter les règles généralement acceptées. Ensuite, vous pouvez manger beaucoup de tomates en été et préparer l’hiver.

Regarde la vidéo: Le mildiou : identifier et traiter (Juin 2021).

Загрузка...

Pin
Send
Share
Send
Send